Désinformation : Les astuces pour ne pas vous faire avoir !

Désinformation : Les astuces pour ne pas vous faire avoir !

Désinformation : Entre les milliers d’informations qui circulent chaque jour sur la toile, difficile donc de différencier les vraies des fausses. Pour ne plus partager des fake news et tomber dans le piège sans le savoir… suivez les conseils d’expert !

La désinformation !  

La désinformation !  

Ce médicament guérit le Coronavirus, telle star est décédée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a chanté Endless Love avec sa femme… Nous faisons tous les jours face à de fausses informations. Mais parfois, il est très difficile de savoir qu’il s’en agit d’une. Ces fausses infirmations touchent tous les sujets et se propagent à vitesse grand V. En conséquence, les médias et les réseaux sociaux se sont donné un nouveau rôle .. Celui de vérifier et limiter les informations qui circulent afin d’éduquer le public.

En fait, ce n’est pas parce qu’on a lu ou que l’on a vu une information qu’elle est effectivement vraie. Pour lutter contre la désinformation… Il est nécessaire de replacer les affirmations dans leur contexte. Pour ne plus vous faire avoir par les fake news qui circulent….  Elisa Borry-Estrade, responsable des affaires publiques chez Meta, nous partage les bonnes pratiques à suivre.

Comment éviter la désinformation ?

Comment éviter la désinformation ?

En effet, chaque entité a sa propre manière de lutter contre la désinformation. Comme les fausses informations, ou encore « fake news » circulent vite sur la toile. Le géant américain du web qui détient notamment Facebook a noué des partenariats avec des experts de la désinformation extérieurs (AFP, Le Monde, France 24, MediaWise, 20 Minutes, Loopsider).

L’objectif ? Vérifier les informations publiées, signaler si elles sont fausses. Et démontrer en quoi elles le sont et éduquer les utilisateurs de leurs réseaux sociaux.

Comment savoir si l'information est fiable ?

Comment savoir si l’information est fiable ?

Désinformation : En fait, pour savoir si une information est effectivement fiable, il faut donc prendre en compte plusieurs critères. À savoir, l’ensemble de l’information et sa présentation, la source, le contexte et les preuves apportées. En complément, il est recommandé de s’informer sur les médias ou les comptes reconnus comme fiables et sérieux.

Par ailleurs, certains signes ne trompent pas. « Si une information comporte des fautes d’orthographe, des caractères en majuscules, ou si l’URL de la page internet ressemble à une vraie mais comporte un caractère de plus ou de moins, il y a de fortes chances pour qu’elle ne soit pas vraie ». Explique l’experte.

Il faut donc bien ouvrir les yeux. « Cela vaut également pour tous les titres accrocheurs et sensationnalistes qui jouent avec nos sentiments », ajoute-t-elle.

Se renseigner sur la source

Se renseigner sur la source

Pour lutter contre la désinformation …. Il faut aussi se renseigner sur la source qui a publié l’information. Posez-vous des questions pour comprendre ce que la source a à gagner à partager une telle information.

Jugez donc par vous-même en vous demandant « est-ce que la source est reconnue comme légitime sur ce sujet ? », « a-t-elle déjà partagé de fausses informations ? » « qui est à la tête de cette source et quels sont ses antécédents ? ».

Aussi, « les médias sont nombreux à avoir créé une cellule de vérification des informations [20 Minutes Fake Off pour 20 Minutes, Décodex pour Le Monde, Check News pour Libération, Vrai ou Fake pour France Info, AFP Factuel pour AFP, etc., N.D.L.R.] donc en vous rendant sur cette page, vous pourriez voir si l’information dont vous doutez a déjà été signalée et vérifiée », précise l’experte.

Désinformation : Bien choisir les sources !

Désinformation : Bien choisir les sources !

Généralement, une information importante prend une grande place dans l’espace informatif des médias. En fait, pendant le Covid-19, tous les supports en parlaient jour et nuit et le sujet prenait le dessus sur d’autres informations moins importantes à l’instant T.

C’est ainsi que vous pouvez vous rendre compte qu’il s’agit d’une désinformation ou non. « Si personne d’autre n’a fait référence à l’information dont vous doutez alors elle n’est sûrement pas vraie ». Justifie Elisa Borry-Estrade.

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.