Delphine Jubillar : vie sexuelle, menaces de mort… Révélations choc

Delphine Jubillar : vie sexuelle, menaces de mort... Révélations choc

Depuis bientôt un an, Delphine Jubillar est introuvable. L’infirmière de 33 ans a disparu le 15 décembre 2020 et n’a plus donné de signes de vie.

Principal suspect dans cette affaire, son mari Cédric Jubillar continue de nier son implication malgré son incarcération.

Dans une nouvelle audience, il aurait donné des détails sur leur vie sexuelle et accusé sa femme d’avoir eu plusieurs amants avant sa disparition. Il est aussi revenu sur les menaces proférées contre son épouse.

Il y a parfois des affaires judiciaires qui passionnent et intriguent. Comme par exemple l’affaire de la mort du petit Grégory, récemment adaptée en série, ou bien celle de la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect de la mort de sa famille.

Mais une autre affaire, toujours en cours, reste mystérieuse : celle de la disparition de Delphine Jubillar.

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, elle a disparu dans le Tarn où elle vivait avec son mari, Cédric, et leur enfants. Depuis, elle est introuvable et l’enquête continue.

Le 18 juin 2021, Cédric Jubillar a été mis en examen pour “meurtre par conjoint” alors que la police a découvert que Delphine voulait le quitter et qu’ils faisaient face à des difficultés financières.

Une chose que l’homme a toujours démenti. Dans une nouvelle audience devant des juges qui a eu lieu le 15 octobre, Le Parisien rapporte que Cédric Jubillar a déclaré : “Je conteste toujours. Je suis innocent, je n’ai rien à voir avec la disparition de ma femme, je vous l’ai toujours dit“. Et il se serait aussi confié sur plusieurs points.

Insultes et menace, Cédric Jubillar s’explique

Selon Le Parisien, cette audience aurait également permis à Cédric Jubilar de revenir sur plusieurs éléments de l’enquête qui tendent à prouver que tout n’était pas rose dans le couple avant la disparition de Delphine.

Des témoins dont sa mère, Nadine, ont expliqué que Cédric Jubilar aurait menacé Delphine de mort quelques jours avant sa mort et tenu de nombreuses insultes contre elle. Au sujet des insultes, Cédric Jubillar aurait expliqué qu’il s’agirait peut-être simplement d’un problème d’humour.

Peut-être que l’humour que moi je possède n’est pas le leur, du coup ils le prenaient pour du rabaissement. Je n’ai jamais réussi à m’entendre avec ces gens-là, j’ai toujours été en conflit avec ces personnes” aurait-il déclaré.

Quant aux menaces de mort ? Devant sa mère, Cédric Jubillar aurait, le 12 décembre 2020, lâché : “J’en ai marre, je vais la tuer, je vais l’enterrer, personne ne la retrouvera“. Des propos qu’il aurait aussi justifié durant sa nouvelle audience.

J’étais en colère, c’était des mots jetés en l’air” assure-t-il, ajoutant : “J’en avais marre, j’étais en train de lutter sur tous les fronts, les enfants, le ménage, la nourriture, l’extérieur, j’étais tout seul à tout faire, donc quand j’ai dit ça, j’étais en colère, j’étais en train de me défouler“.

Delphine Jubillar aurait eu plusieurs amants

Cédric aurait été interrogé sur sa vie sexuelle avec Delphine et évoqué des sextoys qu’il a caché à sa femme.

C’est moi qui lui avais acheté (ces jouets sexuels), donc si elle en voulait, elle avait qu’à aller s’en acheter (…) Je reprenais mes jouets vu que c’est moi qui les ai achetés.” a-t-il expliqué.

L’homme a également accusé son épouse de le tromper avec plusieurs personnes. Alors que l’on savait déjà qu’elle avait un amant.

Cédric Jubillar reconnait avoir “fait une scène” à sa femme quand il a découvert l’existence de cet amant et accuse.

Pour moi, elle a plusieurs amants, analyse Cédric, rétrospectivement. C’est quelqu’un qui s’amuse et qui est en train de se chercher” a-t-il déclaré.

Lors de son audience, Cédric Jubilar aurait également déploré le fait que les enquêteurs se focalisent sur lui.

Pour l’instant, vous cherchez que de mon côté, peut-être que si vous exploitiez les autres plus, on pourrait la retrouver plus facilement.” aurait-il déclaré.

Prochaine étape pour l’homme ? Ce mardi 16 novembre, ses avocats vont présenter une nouvelle demande de mise en liberté.


Martin Lavoie

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2016 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, la technologie et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.