CV en anglais : Ces 5 erreurs à ne pas commettre !

Vous cherchez un emploi en France ou à l’international ? Votre CV doit être rédigé en anglais. Pas de panique ! La rédaction Leenkus vous dévoile les 5 erreurs fréquentes à éviter, pour vous présenter au mieux auprès du recruteur. Diane Pinelli, conseillère candidats chez Cadrexport, spécialiste de l’emploi à l’international, nous confie les 5 erreurs les plus courantes que l’on retrouve dans les CV anglo-saxons. Lisez le guide !

1) Croire qu'il n'y a qu'une sorte de CV

1) Croire qu’il n’y a qu’une sorte de CV

Il existe effectivement de différents types de CV anglo-saxons. Notamment américains, canadiens, anglais, australiens…etc. D’abord, la spécialiste conseille de se renseigner sur l’origine de l’entreprise à qui vous envoyez votre candidature.

En effet, certaines différences peuvent paraître anodines. Mais sont toutefois importantes à la lecture. À titre d’exemple, dans un CV américain, il faut éviter de mettre une photo. Ceci en raison de la loi anti-discrimination mise en place.

En revanche, si vous postulez dans une société britannique, mettez-en une, en particulier pour les métiers de contact avec le public. Également, toujours sur votre candidature britannique… Veillez à préciser votre date de naissance et votre âge. 

2) Chercher à se vendre sur un CV en anglais

2) Chercher à se vendre sur un CV en anglais

En fait, les Anglo-saxons attendent des faits concrets et chiffrés contrairement aux recruteurs français. Désormais, il n’est pas nécessaire de se vendre en écrivant de longs paragraphes ou encore en détaillant ses activités extra-professionnelles… Alors si vous avez par exemple occupé un poste de commercial, justifiez-le par des chiffres.

De même, il convient d’être précis, concis et de mettre en avant les étapes majeures de son parcours professionnel comme les formations, les précédents emplois ou les diplômes.

3) Ne pas chercher à expliquer en quoi consistent ses diplômes français

3) Ne pas chercher à expliquer en quoi consistent ses diplômes français

La palette de diplômes et d’écoles est très large en France. Les recruteurs étrangers ne connaissent généralement pas toutes les équivalences et ne distinguent pas toujours les universités des écoles privées.

Du coup, il est important de préciser à quoi correspondent vos diplômes, en précisant ainsi le domaine et le nombre d’années. Aussi, veillez à écrire entièrement le nom de l’école, et non pas uniquement les initiales. Ce qui va alors aider le recruteur étranger à se renseigner facilement.

4) Ne pas le relire

4) Ne pas le relire

Si l’anglais n’est pas votre langue maternelle, et même si votre niveau est correct… C’est une erreur de penser que vous pouvez faire votre CV tout seul sans le faire relire par un professionnel ou un « natif ».

D’ailleurs, le vocabulaire et les tournures de phrases sont parfois très spécifiques. Par ailleurs, pour préciser au recruteur que les références peuvent lui être communiquées sur demande …. À la fin de votre CV, il est donc courant de mentionner « References available upon request ».

5) Postuler en France avec un CV américain

5) Postuler en France avec un CV américain

Même pour un emploi en France, dans certaines sociétés internationales… Vous pouvez être amené à rédiger un CV anglo-saxon. Toutefois, dans ce cas-là, on attend de vous un CV britannique et non pas américain. Le vocabulaire et la présentation ne sont pas les mêmes.

Enfin, quel que soit le type de CV anglo-saxon que vous rédigez, pensez à préciser votre langue maternelle.