Cuisine : Les gestes écolo de Evelyne Dhéliat !

Cuisine : Les gestes écolo de Evelyne Dhéliat !

Invitée au micro d’Europe par le chef Laurent Mariotte dans l’émission La table des bons vivants… Evelyne Dhéliat a partagé avec les auditeurs quelques confidences culinaires et bons gestes écologiques à appliquer en cuisine. Leenkus met le point !

Evelyne Dhéliat partage ses bons gestes écolo en cuisine

Evelyne Dhéliat partage ses bons gestes écolo en cuisine

Cheffe météo du service TF1 et animatrice très appréciée du grand public.. Depuis 30 and déjà, Évelyne Dhéliat partage les prédictions météo aux Français. Mais au micro d’Europe, c’est en qualité d’amateur de gastronomie et de bons vins que la présentatrice a été invitée à La table des bons vivants du chef et présentateur Laurent Mariotte sur Europe 1. L’occasion donc de partager ses petites anecdotes et astuces écolos en cuisine aux auditeurs.

Née en Allemagne, Évelyne Dhéliat a passé toute son enfance dans la ville de Bordeaux. « C’est pour ça que j’aime la gastronomie et les bons vins ! » a-t-telle effectivement affirmé au micro de Laurent Mariotte. Elle a ainsi dévoilé sa passion des marchés. Une activité incontournable qui lui permet d’échanger avec les agriculteurs venus de différentes régions.

Les écogestes d'Évelyne Dhéliat en cuisine

Les écogestes d’Évelyne Dhéliat en cuisine

En effet, avant de devenir animatrice météo… La présentatrice a animé l’émission de consommation « La maison de TF1 » pour parler cuisine, jardin ou encore travaux et bricolage. En tant qu’amatrice de bons plats, Évelyne Dhéliat aime donc passer du temps en cuisine tout en appliquant de bons gestes écolos. 

« Mettre le couvercle sur la casserole permet notamment de faire de grosses économies d’énergie ». « On peut aussi penser à dégivrer régulièrement le frigo (une activité non négligeable quand on sait 1/2 cm de givre consomme 30 % d’énergie supplémentaire). Ou encore nettoyer la grille située à l’arrière du réfrigérateur » Déclare-t-elle.

Petite histoire des restes

Petite histoire des restes

L’animatrice a aussi insisté sur l’importance de cuisiner les restes. Selon elle, c’est un geste écogeste important. Notamment à l’heure où l’on jette 20 à 30 kg de nourriture par an et par personne. « Nos grands-parents le faisaient plus souvent que nous ». Précise-t-elle ainsi.

Invité aussi à La table des bons vivants… Emmanuel Rubin, journaliste et gastronome au Figaro a raconté l’histoire de la cuisine des restes aux auditeurs d’Europe 1 : la cuisine des restes date de l’antiquité.

En effet, à cette époque, elle était représentative de la lutte des classes. Au Moyen-Âge, les plus riches ont commencé à distribuer les restes et le métier de regrattier (un artisan chargé de récupérer les restes et d’en faire commerce) s’est développé.

Cuisine : Au XIXe siècle !

Au XIXe siècle !

Plus tard, la naissance des grands restaurants et la nécessité de faire des économies ont donc marqué l’avènement de la cuisine des restes. Aujourd’hui, on doit à cette pratique des techniques et plats emblématiques comme le fond de veau, les bouillons, ou encore le pain perdu !

La présentatrice Météo a aussi profité de l’émission pour parler de la campagne ruban rose. Celle-ci porte cette année le slogan « Montrez vos seins à votre médecin ». Et c’est Évelyne Dhéliat l’ambassadrice. En effet, depuis 30 ans, cette association permet effectivement de récolter des dons et faire de la prévention autour du cancer du sein et de l’importance du dépistage.

 

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.