Compteur Linky : une très mauvaise surprise pour tous les Français !

Le compteur Linky a été développé par Enedis, principal gestionnaire du réseau électrique de distribution en France.

En 2015, le déploiement des compteurs communicants pour le comptage de l’électricité est inscrit dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Et en 2016, sur demande de l’Ademe, Enedis s’engage à les installer dans trente-cinq millions de foyers français à l’horizon 2021, avec pour ambition de couvrir l’intégralité du territoire français d’ici cette date.

Linky avis

L’installation du compteur Linky fait l’objet de controverses et de contestations. Ainsi, de la part de nombreux particuliers, d’associations de consommateurs et de plusieurs centaines de communes.

Des millions de personnes qui refusent le compteur Linky à leur domicile en France devront payer un supplément

Les personnes qui refusent l’installation d’un compteur Linky dans leur propriété en France après janvier 2023 devront payer 50 € supplémentaires par an. Ce changement concernera plus de 3,8 millions de personnes.

Cela équivaut à un surcoût de 8,30 € tous les deux mois, à partir du 1er janvier 2023. Cela totalisera 49,80 € sur une année.

Ce chiffre fait suite à une consultation publique et à un rapport sur la question de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Le supplément sera prélevé car les techniciens du gestionnaire du réseau national d’électricité Enedis devront toujours vérifier les compteurs « ancienne génération » sur place. Plutôt que de se faire envoyer automatiquement les relevés via le nouveau système.

Bien que l’on estime déjà que 90 % des ménages disposent de compteurs intelligents Linky, les frais supplémentaires pourraient affecter jusqu’à 3,8 millions de personnes. C’est le nombre qui n’avait toujours pas fait installer le nouveau compteur au 31 décembre 2021, a indiqué la CRE.

Cependant, les redevances supplémentaires seront probablement réévaluées en 2025, a ajouté la CRE. Mais avec des coûts susceptibles d’augmenter à nouveau.

Le compteur Linky envoit automatiquement les relevés au fournisseur d’électricité. Ce qui, selon Enedis, garantit des factures plus justes et plus précises.

Les consommateurs peuvent également suivre leur consommation d’énergie tout au long de la journée. Ce qui signifie que leur utilisation jouera un rôle important dans la transition écologique. Et celle-ci rendra la consommation plus respectueuse de l’environnement, indique Enedis.

De même, le changement de puissance délivrée au domicile, qui impliquait autrefois un technicien arrivant avec des fusibles, se fait désormais en ligne pour 3,76 € au lieu de 37 €.

Polémique du compteur

Malgré les avantages apparents, les compteurs ont suscité la controverse depuis leur introduction en 2018.

Les critiques ont déclaré qu’il y avait un risque d’ondes radio mortelles causant des problèmes de santé. Que le compteur Linky permettrait à d’autres personnes de connaître les détails intimes d’un foyer. Ou encore, que le coût plongerait la nation dans la dette.

Il y avait même des manifestations et des rapports selon lesquels un amidon attirait les fourmis.

Cependant, la plupart des catastrophes prévues ne s’étant pas matérialisées, la plupart des gens ont maintenant fait installer un compteur.

Enedis était légalement tenue de remplacer 80% de l’ancien parc de compteurs mécaniques d’ici fin 2021. Elle a déclaré qu’elle était en bonne voie pour le faire, avec 30 millions déployés d’ici fin décembre.

Cela était conforme à une directive de la Commission européenne. Directive selon laquelle tous les États membres doivent passer à au moins 80 % de compteurs intelligents d’ici cette date.

Cependant, en novembre 2020, un tribunal de Bordeaux a jugé qu’il ne pouvait pas convenir avec Enedis qu’il existe une obligation légale pour le consommateur d’accepter l’installation d’un compteur Linky. Mais encore, que la directive européenne n’imposait pas d’obligation.

D’autres polémiques rapportées incluent des escrocs entrant dans les maisons sous prétexte d’installation pour voler. Tandis que d’autres escrocs ont signé des habitants chez de nouveaux fournisseurs d’énergie à leur insu. Ceci toujours sous prétexte d’installer les appareils Linky.

Enedis a indiqué ne procéder à aucun démarchage téléphonique ou physique. Que ce soit par son équipe ou ses prestataires. Cependant, l’avis est généralement envoyé deux ou trois semaines avant la date d’installation.

Alerte à l’escroquerie criminelle des compteurs d’électricité Linky dans le nord-ouest de la France

Les ménages sont avertis de se méfier du retour de la variante d’une arnaque courante. Une arnaque dans laquelle les criminels tentent d’entrer dans les maisons des victimes. Ceci en prétendant qu’ils sont là pour mettre à jour le compteur d’électricité Linky.

C’est à Saint-Brieuc, en Côtes-d’Armor que l’avertissement a été émit par la suite d’une vague de crimes.

compteur linky

Les autorités ont déclaré que les propriétaires devraient toujours demander une pièce d’identité à toute personne inconnue. Surtout les personnes qui appellent chez eux en prétendant représenter une entreprise de services publics ou un organisme officiel. Si nécessaire, appelez les bureaux locaux de l’entreprise avec laquelle tout appelant dit être.

Mais encore, ne laissez jamais la personne seule dans votre maison.

Enedis, l’entreprise qui exploite et maintient le réseau électrique, a indiqué ne procéder à aucun démarchage téléphonique ou physique. Que ce soit par ses équipes ou par ses prestataires.

Cependant, ce n’est pas la seule arnaque impliquant des compteurs Linky.

Des vendeurs à domicile peu scrupuleux à Poitiers ont changé de fournisseur d’électricité des propriétaires sans leur consentement. Ceci après avoir accédé au compteur et relevé le numéro d’immatriculation du client.