in

Christophe Dechavanne : Choqué, exaspéré du relâchement des Français

Christophe Dechavanne : Choqué, exaspéré du relâchement des Français

Le samedi 20 février, Christophe Dechavanne a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. La raison ? Le relâchement de certains Français ayant profité du soleil en pleine épidémie de Covid-19.

Christophe Dechavanne :  Choqué et exaspéré par le relâchement des Français

Le retour du grand soleil !

Après une période de froid intense, le samedi 20 février, les températures étaient clémentes sur l’ensemble du territoire français. L’occasion donc pour les Français de se rassembler dans la rue pour profiter des températures printanières. Ce qui exaspéré et inquiète Christophe Dechavanne

Relâchement des Français

Un relâchement !

Samedi dernier, à paris, de nombreux groupes se sont formés dans les rues, quitte à oublier les gestes barrières. Un des Français choqués par ce relâchement est Christophe Dechavanne, le journaliste et animateur de 63 ans.

Christophe Dechavanne agacé

Christophe Dechavanne agacé !

Très à cheval sur les mesures sanitaires, Christophe Dechavanne a publié des photos de foules accompagnées d’un texte au vitriol : “Paris cet après-midi. Masques portés à la perfection, distanciation sociale respectée au millimètre, et c’est pas comme si on avait un variant plus contagieux “, ironise l’animateur sur Twitter.

Christophe Dechavanne : désespéré

“Désespérant”

Dans de nombreux clichés partagés sur les réseaux sociaux, on peut notamment voir des Français tassés sur les quais ou dans les rues. Cependant, la grande majorité ne portant pas de masque ! Ce qui a grandement provoqué Christophe Dechavanne. En fait, le journaliste a fait part de son exaspération en écrivant un petit mot : “Désespérant”.

Christophe Dechavanne a perdu un proche

Christophe Dechavanne a perdu un ami !

En effet, en décembre 2020, l’animateur et producteur de 63 ans a partagé une triste nouvelle. Il avait donc annoncé le décès d’un cher ami, emporté par le coronavirus. À l’époque, la vaccination n’avait pas encore commencé et Christophe Dechavanne s’en était ému : “Mon pote Éric mort mercredi dernier aurait été vacciné, c’est lui qui écrirait là. Ce n’est pas possible si on est écouté de proposer du temps” C’est donc tout naturellement que le père de famille réagit au relâchement de certains Français.

Que pensez-vous de cet article?

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.

Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols, il prend la parole

Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols, il prend la parole

Hélène de Fougerolles : Ce calvaire qu’elle a vécu en hôpital psychiatrique