Christine Bravo : son coup de gueule et sa mesure choc

Christine Bravo son coup de gueule et sa mesure choc

Christine Bravo se fâche et pousse un gros coup de gueule.

Elle s’insurge envers les citoyens français indisciplinés et propose une mesure choc.

Elle ne supporte plus, tous ceux qui ne respectent pas le port du masque.

Christine Bravo pousse un coup de gueule

Christine Bravo demande une mesure choc et dissuasive

La célèbre animatrice propose une mesure choc qui ne va pas lui faire que des amis.

Elle estime en effet que le gouvernement devrait sanctionner beaucoup plus sévèrement cette infraction.

Christine Bravo demande qu’une amende plus dissuasive soit mise en place.

L'animatrice demande des sanctions sévères

Colère et exaspération

Pour la journaliste le montant d’un PV devrait s’élever à 3000 euros ! Somme qui correspond en fait au coût d’une journée d’hospitalisation.

La chroniqueuse en a plus qu’assez de tout ce laisser-aller et appelle à plus de sévérité.

Christine Bravo, très remontée, ne cache pas son exaspération et sa colère.

3000 euros d'amende pour le non port du masque !

Christine Bravo : convaincue par l’effet dissuasif

La situation actuelle devient trop grave pour se permettre la moindre négligence.

Elle prend donc le coût d’une journée à l’hôpital en référence pour annoncer sa nouvelle idée.

Il n’y a aucune raison d’après elle et dans ces conditions, de ne pas adapter cette mesure au plus vite.

Aie ! la pauvre Christine Bravo va faire remuer dans les brancards (gardons un peu d’humour)

Pour Christine Bravo le 3000 euros d’amende aurait en fin de compte, tout simplement un effet dissuasif.

Christine Bravo va faire remuer dans les brancards

Christine Bravo veut faire réfléchir

A cet effet voici ses déclarations choc : “Et si on alignait les amendes pour non port du masque à celles des prix hospitaliers ? Ça ferait réfléchir, non ? ” . Sachant que, aujourd’hui, le montant de l’amende pour le non port du masque s’élève à 135 euros.

Les français actuellement ont la possibilité de se déplacer en toute liberté. “Chacun peut sortir librement mais certaines règles primordiales doivent être respectées”, lance Christine Bravo .

C’est pourquoi, transports en commun, commerces et tous lieux encombrés doivent faire l’objet du port du masque.

Christine Bravo craint un rebond de l'épidémie

Elle craint un rebond de l’épidémie

L’animatrice craint somme toute, un rebond important de l’épidémie. Christine Bravo approuve la décision de certaines villes, qui ont déjà rendu le port du masque obligatoire, absolument partout.

Une mesure de bon sens à ses yeux qui évite par conséquent, toute confusion et mauvaise interprétation avec une mesure plus souple.

On a appris récemment que Christine Bravo avait investi par ailleurs, dans une péniche.

Christine Bravo sur sa péniche

Elle propose des croisières sur la Seine à Paris pour de belles ballades sur l’eau, afin de faire découvrir la capitale sous un autre angle.

Son concept intitulé “Sous les jupons de Paris”, se fait sur cette péniche baptisée “Frou-Frou”.

Mais la fréquentation doit certainement manquer de clients en raison de l’épidémie.

A suivre, en attendant les réactions en réponse à sa mesure radicale !


Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.