Chats : Découvrez les 5 races au look « sauvage »

Dans cet article 100% animaux, la rédaction Leenkus vous dévoile 5 races des chats au looke « sauvage ». Lisez la suite !

Chats sauvages : Le Bengal

Chats sauvages : Le Bengal

En Californie, dans les années 1960… Une éleveuse de chats, prénommée Jean Mill, caresse le rêve d’unir la beauté du sauvage à la gentillesse des chats domestiques. Celle-ci accouple donc une femelle chat-léopard d’Asie, un petit félin sauvage à l’un de ses chats de ferme noir.

La portée qui naît est composée de chatons « normaux » et de chatons portant les marques du Prionailurus bengalensis. Elle croise donc une des femelles tachetées avec son père, pour continuer à accentuer la douceur du caractère de l’hybride.

Par ailleurs, à l’université de Californie, le Dr Centerwall faisait aussi des recherches de son côté sur l’hybridation du Prionailurus bengalensis. Car l’expert avait découvert qu’il ne développait pas le virus de la leucose. Il propose donc à l’éleveuse des chats, Jean Mill, des chatons pour continuer sa sélection.

Chats sauvages : L’Abyssin

Chats sauvages : L’Abyssin

Malgré de nombreuses recherches, les origines de l’Abyssin restent floues. En effet, malgré son nom, l’Abyssin ne viendrait pas d’Abyssinie. Une ancienne contrée qui correspond aujourd’hui l’Éthiopie. Cette race viendrait plutôt d’Asie. Comme le constate les dernières recherches menées sur son ADN.

Une race présentée en exposition en 1871 pour la première fois et est officiellement reconnue en 1882. Mais, quelle que soit son origine, aujourd’hui, l’Abyssin représente une race qui ressemble le plus aux chats représentés par les Égyptiens.

Le Toyger

Le Toyger

Le Toyger, dont le nom est la contraction de toy (petit) et tiger (tigre). Une race développée dans les années 1980 et 1990 par Judy Sudgen, la fille de Jean Mill. Oui, la même éleveuse à l’origine du Bengal.

La jeune femme constate que son chat, Millwood Sharp Shooter, possède deux spots de marque tabby sur la tempe. À partir de cette caractéristique, elle pense donc pouvoir développer une race de chats qui porteraient les mêmes marques que les tigres.

En effet, les deux chats fondateurs de la race Toyger sont un gouttière, Scrapmetal, et un Bengal à ossature robuste, Millwood Rumpled Spotskin. En 1993, la fille de Jen Mill importe Jammu Blu, un chat des rues du Cachemire, porteur de caractéristiques intéressantes.

Le Mau

Le Mau

Le Mau égyptien, apparaît sur des peintures murales égyptiennes remontant à la XVIIIe dynastie, il y a 2500 ans. Toutefois, il faut attendre le XXe siècle pour que ce chat antique soit finalement redécouvert !

En effet, ce n’est en fait que dans les années 1950 qu’une princesse russe en exil, prénommée Natalia Troubetskoï, découvre ce chat à Rome. Elle tombe amoureuse de la race et décide donc de la sauver de l’extinction qui la menace dans son pays d’origine. La princesse russe commence son élevage avec deux chats, Gregorio et Lulu, un mâle noir et une femelle tachetée d’argent. Après, elle utilise des contacts diplomatiques pour augmenter son pool génétique en important d’autres chats du Moyen-Orient.

Le Savannah

Le Savannah

Le Savannah, un chat issu de croisements entre un chat domestique et un serval. C’est un félin sauvage de 15 kg environ qui cohabite bien avec l’homme. Dans certaines parties d’Afrique, on peut voir ces chats vivre dans des milieux ruraux.

Le but du programme d’élevage du Savannah est de produire une race de chat domestique de grande taille qui reflète les caractéristiques du serval. Le premier Savannah connu est né le 7 avril 1986 lorsque la chatte domestique de Judee Frank a donné naissance à un chaton engendré par un serval.