Arnaque : Une escroquerie visant l’apport personnel

Vous avez effectivement un projet immobilier en cours ? Faites preuve de vigilance. Ces dernières semaines, une nouvelle arnaque vise les futurs propriétaires.

Arnaque au crédit immobilier !

Arnaque au crédit immobilier !

Après l’arnaque aux faux colis Chronopost, celle à l’urgence familiale ou encore celle aux impôts… Voici aujourd’hui l’arnaque au crédit immobilier. En effet, ces dernières semaines, des arnaqueurs tentent de récupérer le montant de l’apport des emprunteurs avec une technique bien rodée.

D’après Signal-Arnaques, site communautaire de protection contre les escroqueries d’internet… Cette nouvelle arnaque resterait encore « marginale », elle n’a été détectée que de rares fois sur le territoire français. Tout de même, plusieurs banques ont alerté leurs clients sur ces offres frauduleuses.

Comment opèrent les arnaqueurs ?

Comment opèrent les arnaqueurs ?

Dans cette nouvelle arnaque, les malfaiteurs se font passer pour des conseillers bancaires. Ils contactent donc les personnes ayant un projet immobilier en cours dans le but de leur dérober leur apport personnel. Les arnaqueurs repèrent les victimes potentielles lors de leur recherche sur de faux-comparateurs en ligne de crédit immobilier.

Selon nos confrères du Parisien… les malfaiteurs contactent les victimes en se présentant comme » conseillères en crédit immobilier chez Boursorama » (avec la vraie musique d’attente de la banque en ligne) ».

Une personne vous contacte et vous propose des offres de crédit très alléchantes. Elle vous demandera par la suite de fournir votre RIB, vos bulletins de salaire ou encore vos titres d’identités. Le processus de vente se déroulera alors tout à fait normalement et le faux conseiller bancaire vous demandera de virer votre apport personnel sur son compte afin de le transmettre par la suite chez le notaire…

 Les banques appellent à la vigilance

Les banques appellent à la vigilance

Interviewée par Le Parisien, la Fédération bancaire française affirme qu’ « une banque ne vous demandera jamais de transférer vos fonds avant une quelconque validation de votre dossier. Aussi, votre apport est toujours envoyé directement sur le compte du notaire en question et non pas à votre banque. »

Le Crédit Mutuel alerte, quant à lui, sur cette arnaque via son site internet. Celui-ci conseille de vérifier systématiquement l’offre en effectuant un appel à la banque concernée. Aussi, vous pouvez vérifier la provenance du numéro avec lequel vous appelle l’arnaqueur sur internet.

Les conseils pour éviter cette arnaque

Les conseils pour éviter cette arnaque

Le directeur marketing et communication chez Boursorama « Xavier Prin » assure que cette arnaque reste pour le moment « ultra-marginale ». Toutefois, ce dernier précise : « On ne demandera jamais à nos clients leurs mots de passe » et recommande : « d’être vigilant et de ne jamais faire ce type de virement vers des comptes que vous n’avez pas ouverts ».

Ainsi, le porte-parole chez Meilleurtaux « Maël Bernier » recommande à ses clients de vérifier l’authenticité des messages. Tout en portant une attention particulière terminologies ainsi qu’aux fautes d’orthographe. Si vous avez un doute, contactez directement votre agence et votre conseiller.

Victime de cette arnaque ?

Victime de cette arnaque ?

Si vous êtes victime de cette arnaque, n’hésitez pas de porter plante le plus rapidement possible. Aussi, vous devez demander à votre agence d’effectuer une demande de retour de fonds. Néanmoins, vous n’aurez aucune garantie d’en obtenir la restitution.

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.