Arnaque : Méfiez-vous de ces faux SMS !

Arnaque : Par téléphone, par mail ou par texto, les malfaiteurs se multiplient. L’une d’entre elles consiste en effet à vous demander de payer une amende de 35 € et vous redirige vers un site frauduleux. Ne vous inquiétez pas, Lenekus vous donne tous les détails à ce sujet.

Une arnaque bien pensée !

Une arnaque bien pensée !

Cadeaux à remporter, héritage, compte de formation, frais de douanes à payer, carte vitale … Qu’il s’agisse de texto, d’appels ou de mails, les malfaiteurs sont pléthoriques et il faut faire très attention pour ne pas tomber dans l’arnaque.

Depuis peu de temps, une nouvelle stratégie frauduleuse a pour but d’imiter les pratiques du gouvernement. Méfiez-vous de ces SMS qui vous demandent de régler une amende de 35 €. On vous donne les détails !

Une nouvelle arnaque en vogue

Une nouvelle arnaque en vogue

Vous pouvez payer ses amendes sur le site officiel du gouvernement dédié à cet effet. En effet, le site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI), permet de payer des contraventions. Mais aussi de les contester ou de suivre un dossier litigieux. La nouvelle arnaque, qui s’est d’ailleurs inspirée de ce site, envoie le texto suivant. « Info ANTAI : vous avez un retard de paiement de 35 €, dossier référence 20023099. Consultez mon dossier d’infraction via : https://dossier-antai-gouv-info ». Expliquent nos confrères de magazine Femme Actuelle.

Bien qu’il soit aujourd’hui hors ligne, le site ressemblait trait pour trait au site officiel et proposait de payer une amende de 35 €. Ceci pour « non-respect des règles de stationnement » et dans les 3 jours avant majoration. Une arnaque ayant pour but de récupérer vos coordonnées bancaires.

Que faire en cas d’arnaque ?

Que faire en cas d’arnaque ?

Pour ce qui concerne le règlement des amendes… Les seules fois où vous pouvez recevoir un SMS seront à l’occasion d’une verbalisation en présence d’un agent des forces de l’ordre. Aussi, seules les adresses de site internet avec la mention “.gouv.fr” sont des sites du gouvernement.

Pour les autres types d’arnaques, il faut donc savoir que vous n’avez jamais à donner le code secret de votre carte bleue. Ainsi, si jamais vous vous rendez compte de l’arnaque, il faut prendre contact au plus vite possible avec votre banque. Ceci afin de faire opposition et, éviter de perdre de l’argent.

Méfiez-vous !

Méfiez-vous !

Sur Leenkus, nous avons déjà eu l’occasion de vous mettre en garde contre de nombreuses arnaques. Sur les réseaux sociaux, certaines personnes se font par exemple passer pour des femmes. Elles essayent donc de séduire des personnes avant de leur demander de l’argent.

Par ailleurs, en Afrique, de nombreux malfaiteurs travaillent depuis des cyber-cafés. Pour rappel, on a aussi pu parler de l’arnaque au faux conseiller bancaire qui vous demande de faire de nombreuses opérations pour vous soutirer de l’argent.

Une autre pratique frauduleuse très répandue ? Le phishing. Vous recevez un mail dans lequel il y a un lien. Puis une personne prend le contrôle de votre ordinateur ou de votre téléphone. Malheureusement, cela peut avoir des conséquences terribles. Les données sont précieuses et sensibles. Dans les jours et semaines à venir, on ne manquera pas de vous parler des dernières arnaques à la mode.