Apple espion au service gouvernemental, un scandale pour Epic Games

Le dirigeant d’Epic Games, Tim Sweeney, se positionne face au nouvel outil d’Apple. En effet, ce dernier analyse les données privées de ses utilisateurs afin de repérer le contenu pédopornographique. Résultat : L’homme qualifie cela comme un espionnage gouvernemental !

Le nouvel objectif d’Apple !

Le nouvelle objectif d’Apple : Espion au service gouvernemental

La firme de Cupertino a un nouvel objectif ! En effet, il s’agit de repérer et de réduire la diffusion du contenu pédopornographique. Cependant, Apple a décidé d’ajouter des outils pour Siri, Search et iMessage, ainsi qu’un mécanisme d’analyse de photos iCloud. Désormais, tout cela est dans le but de détecter les images mettant en scène de jeunes enfants.

Le dirigeant d’Epic Games en opposition !

Le dirigeant d’Epic Games en opposition !

Cependant, le dirigeant d’Epic Games, Tim Sweeney considère cette décision comme problématique. En effet, pour lui Apple agit en tant qu’espion gouvernemental.

Privacy Apple

Apple veut lutter contre la pédopornographie

« Inéluctablement, il s’agit d’un espionnage gouvernemental installé par Apple sur la base d’une présomption de culpabilité. Bien que la firme de Cupertino ait écrit le code, sa fonction est de scanner les données personnelles et les rapporter au gouvernement », explique-t-il. Désormais, cette déclaration vient au moment où Tim Cook et Epic Games sont en plein combat judiciaire !

Les propos de Tim Sweeney !

Les propos de Tim Sweeney !

Par ailleurs, Tim Sweeney ajoute qu’Apple « sera à présent un bras de la surveillance de masse partout où ce sera nécessaire ». De plus, il conclut en parlant d’une alliance entre « le gouvernement et les monopoles contrôlant les discours en ligne sur les appareils de chacun, en utilisant l’apparence de sociétés privées pour contourner les protections constitutionnelles ». Cependant, on peut dire que le dirigeant d’Epic Games est très remonté contre Apple.

iPhone

Pour rappel, Tencent, une entreprise majeure en Chine détient 40% d’Epic Games. Une société qui s’était conformée au gouvernement chinois en surveillant les utilisateurs de son application de messagerie WeChat. On peut dire que chacun défend ses propos et protège son business…