Aimé et culotté : l’humoriste français Coluche toujours en vie ?

l'humoriste français Coluche toujours en vie

Coluche, un comédien français connu pour son politiquement incorrect et ses efforts pour lutter contre la pauvreté. Leenkus s’intéresse de plus près à une personnalité dont l’absence se fait encore sentir aujourd’hui en France.

Plus de deux décennies après sa mort, Coluche, le comédien français occupe toujours une place importante en France. Par ailleurs, Il sera toujours en vie dans nos pensées.

Le 25e anniversaire de la mort de Coluche a en effet été inauguré par de nombreux hommages et interviews dans les journaux.

L’occasion a été marquée de manière plus décalée. Ceci avec le dévoilement d’une statue en bronze de la salopette rayée emblématique de l’homme dans sa ville natale de Montrouge.

Plusieurs centaines de fans de Coluche, ainsi que son ex-femme et un de ses fils, étaient présents pour l’événement.

L’humoriste, personnalité de la radio et acteur reste dans les mémoires en France pour ses efforts humanitaires. Cependant, des efforts visant à lutter contre la pauvreté. En 1985, il a fondé les « Restaurants du cœur », une organisation caritative. Celle-ci collecte de la nourriture, de l’argent et des vêtements pour les personnes dans le besoin.

Mais son plus grand héritage en tant qu’interprète, et peut-être la raison pour laquelle il nous manque le plus. C’est l’humour brutal, politiquement incorrect et grossier qui a ravi ses nombreux fans. Un humour qui a déstabilisé la classe dirigeante qui était souvent sa cible.

Comme l’a dit Coluche, « j’arrêterai de parler de politique quand les politiciens cesseront de nous faire rire ».

Bien que l’établissement français ait fait l’objet de nombreuses blagues de Coluche, il était considéré comme un délinquant garantissant l’égalité des chances. Embrouillant hommes, femmes, Noirs, Arabes, Juifs, homosexuels et Belges avec la même irrévérence.

Ce genre d’intrépidité ferait défaut dans le milieu comique plus prudent de la France d’aujourd’hui. Un point souligné par le cinéaste français Romain Goupil : « Il nous manque, mais nous ressentons surtout l’absence de sa voix sur le climat insupportable qui règne aujourd’hui, ».

Coluche : Spectacle et politique

Coluche est né Michel Colucci en 1944. Quelques semaines seulement après la libération de Paris. D’une mère française et d’un père italien. Le père de Coluche est mort quand il était jeune et sa mère a été forcée d’élever deux enfants avec son modeste salaire de fleuriste.

À 20 ans, Coluche rejoint l’infanterie mais est emprisonné pour insubordination. A sa sortie, il travaille brièvement avec sa mère comme fleuriste à Paris et tente sa chance – sans succès – en tant que chanteur avant de se lancer dans sa carrière d’humoriste.

Coluche a fait ses débuts sur la scène comique française à la fin des années 60 au Café de la Gare, un café-théâtre parisien fréquenté par une troupe de jeunes comédiens, dont beaucoup deviendront plus tard célèbres.

Son premier sketch, intitulé “C’est l’histoire d’un mec”, racontait les défis d’essayer de raconter une blague. Coluche a rapidement gagné en popularité, mais ses difficultés avec l’alcool lui ont valu d’être expulsé du groupe en 1970.

coluche : le fou de guerre

Il rejoint rapidement un autre groupe appelé « Le vrai chic parisien » et rencontre peu après Véronique Kantor, celle qui deviendra plus tard son épouse et la mère de ses deux fils.

Mais encore une fois, l’habitude de l’alcool de Coluche l’a gêné; il est contraint de quitter « Le vrai chic parisien » en 1976, ce qui l’amène à se lancer dans ce qui sera une carrière solo très réussie.

Outre son travail de stand-up, Coluche était surtout connu pour ses routines de radio débauche sur Europe 1. Qui est devenue par ailleurs la station la plus écoutée de France en 1978. Et ceci grâce en grande partie à la popularité du comédien.

La tournure des événements la plus surprenante dans la carrière de Coluche est survenue en 1980. Lorsqu’il a annoncé qu’il se présenterait aux élections présidentielles de l’année suivante.

La nouvelle n’a été prise au sérieux que lorsque les sondages ont commencé à montrer que le comédien avait remporté environ 15% des voix. Suite aux pressions des médias et des politiques, Coluche s’est retiré de la course.

Une « capacité à souligner une certaine horreur française »

L’humoriste n’est pas resté longtemps à l’écart. En 1983, Coluche remporte le César du meilleur acteur pour le rôle dramatique d’un pompiste dépressif dans “Tchao pantin” de Claude Berri.

Cependant, sa gloire professionnelle a été tempérée par des problèmes personnels. Car il luttait alors contre une dépendance à la cocaïne.

Au-delà de la scène et de la politique, la marque la plus tangible que Coluche a laissée dans la société française est indéniablement la fondation de l’association « Restaurants du cœur ». Par ailleurs, un concert est organisé chaque année par diverses célébrités pour récolter des fonds et soutenir l’association.

Lors de la dernière émission de radio enregistrée avant sa mort en 1986, la co-animatrice Maryse Gildas a demandé à Coluche comment il aimerait mourir. “Le plus tard possible dans la vie et avec mon ukulélé”, a-t-il répondu.

Plus tard cette année-là, en juin 1986, il a été tué lorsque sa moto est entrée en collision avec un camion dans le sud de la France. Il avait 41 ans. Selon sa remarque, Coluche a été enterré avec son ukulélé.

En 2008, « Coluche, l’histoire d’un mec », film centré sur la campagne présidentielle de l’humoriste, sort en France.

L’acteur qui interprète le rôle-titre, François-Xavier Demaison, a salué Coluche. Ceci avec la “complexité, l’astuce, l’intelligence et sa capacité à souligner une certaine horreur française”. Une combinaison de qualités qui n’a peut-être pas été trouvée dans le monde de la comédie française.


Martin Lavoie

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2016 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, la technologie et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.