L’ail : l’erreur à ne pas faire quand on cuisine avec cet aliment !

Vous êtes fan de l’ail ? Vous aimez l’ajouter à vos préparations culinaires pour relever leur goût ? Découvrez l’erreur à ne plus faire lorsque vous cuisinez avec cet aliment riche en bienfaits !

Les bienfaits de l’ail !

Les bienfaits de l’ail !

En plus de révéler le goût de nombreux plats… L’ail nous aide à lutter contre de nombreuses maladies, et facilite effectivement la digestion et fait du bien à notre ligne.

On l’ignore souvent mais cet aliment riche en probiotiques est très peu calorique… nous fait donc brûler plus de calories et envoie même des signaux de satiété au cerveau quand on le consomme.

Mais attention, pour profiter pleinement des bienfaits de l’ail, évitez cette erreur malheureusement très commune. On vous dit tout !

L'erreur que l'on fait tous lorsque l'on cuisine avec de l'ail

L’erreur que l’on fait tous lorsque l’on cuisine avec de l’ail

Afin de révéler le goût de notre plat et lui donner plus de saveurs… Nous avons tendance à ajouter de l’ail à nos préparations pendant la cuisson… Grosse erreur !

En fait, l’essentiel des bienfaits de l’ail réside dans l’allicine. Un principe actif de la plante fraîchement coupé, qui combat efficacement les bactéries les plus mortelles et les plus nocives pour la santé.

Et les aliments perdent effectivement de leurs vertus (totalement ou partiellement) lorsqu’ils sont confrontés à de fortes températures. C’est donc le cas de l’ail avec l’allicine.

Alors pour conserver les bienfaits de cet aliment magique, pensez plutôt à en parsemer vos repas après la cuisson ou bien à en consommer cru dans une salade ou dans un smoothie, c’est encore meilleur !

Comment  préparer cet aliment pour profiter de ses bienfaits ?

Comment  le préparer pour profiter de ses bienfaits ?

Certains cuisiniers gardent effectivement la gousse entière pour parfumer délicatement leurs plats.

Toutefois, pour libérer toutes les vertus de l’ail, il faut le découper ! L’allicine se forme après la mise en contact de l’allinase (enzyme) et de l’alliine (un acide aminé).

Ce n’est en fait qu’à cette condition qu’on obtient de l’allicine et qu’on bénéficie désormais des vertus puissantes de l’ail.

Lorsque vous vous apprêtez à cuisiner de l’ail (cru donc), il faut à tout prix le hacher !